dimanche 24 juin 2012

Review 7 - n°3065 Olivia’s Tree House

Nom : Olivia’s Tree House
Référence : 3065
Thème : Friends
Pièces : 191
Minifigures : 1
Age : 6-12
Année : 2012
Prix : 20,99€



Introduction

Je vous propose aujourd'hui dans cette nouvelle review d'aborder une gamme récemment développée par T.L.G. et qui ne manque pas d'intérêt : en effet, si le marché de la brique LEGO® s'adresse essentiellement à un public masculin (plus ou moins jeune), le nouveau thème Friends cherche à conquérir le marché féminin (comme vous l'aurez certainement compris au premier coup d'oeil du packaging).

Bien du chemin a été parcouru depuis les thèmes Paradisa et Belville des années 1990 : le premier conservait le design des minifigures classiques dans une série d'environnements insulaires, le second était composé de figurines articulées (cousines de la gamme LEGO® Technic) réparties à l’intérieur de maisons de poupées.



Selon moi, le thème Friends s'inspire beaucoup de ses aînés : en effet, l'apparence des minifigures classiques est conservée (corps interchangeables, articulations simples, dimension similaire) au service d'un design novateur (forme humaine, plastique féminine, vêtements palpables).

Le packaging

Force est de constater que depuis près d'une décennie aucun thème (notamment Belville) n'a su s'imposer durablement sur le marché. Aussi la production d'une gamme rentable destinée à un public féminin constitue un véritable défi pour T.L.G. La boite est d'ailleurs là pour rappeler (marteler?) par une symbolique efficace que les sets Friends s'adressent à de jeunes filles et se distinguent clairement de ceux des jeunes garçons. En effet, si la couleur bleu domine la plupart des sets habituels (hors licence), la collection Friends se décline sous différentes nuances de violet (un choix judicieux et bien moins sexiste que le rose) parsemé de petits détails (à la manière des tampons à encre) représentant des motifs variés (fleur, étoiles, cœur, patte de chat et note de musique).

Outre le panel des minifigures, chacune sélectionnée pour satisfaire le goût du plus grand nombre (couleurs de peau/cheveux), le point fort du packaging est concentré sur les flancs de la boîte qui présentent une particularité encore jamais rencontrée jusqu'ici. En effet, comment ne pas remarquer cet aspect curieusement bombé vers l'intérieur et qui évoque selon moi de manière subtile des hanches féminines (prenez le temps de bien observer la boîte en face). Enfin, en y regardant de plus près, j'ai pu remarquer la présence de coutures (sous la forme de petits traits espacés) comme sur un vêtement.


Le détail de la tranche est cependant moins soigné que le reste de la boîte puisque seule la minifigure y est représentée à l'échelle 1:1.


Olivia’s Tree House contient deux sachets numérotés, une plaque 16x16 (vert clair) et un manuel.


Evaluation
1. Minifigures 8/10

Hormis des considérations subjectives (chacun jugera le design d'Olivia et de ses amis Polly Pocket), je suis surpris par le soin apporté aux détails, notamment au niveau des coiffures uniques et du maquillage discret (dont la couleur des yeux). On regrettera cependant que le set ne comprend qu'une seule minifigure dont la tenue (surtout le torse) manque un peu de fantaisie.


Le set est également richement fourni en pièces intéressantes : qu'elles soient utiles (plate 16x16, arches) ou colorées (bleu, rose et violet), il y a matière à piocher dans Olivia's Tree House un grand nombre d'éléments pour construire des M.O.C. originales. On remarquera en particulier les trois fleurs rouges (dont une belle rose) qui offrent une alternative aux plantes classiques.

2. Construction 9/10

La construction d'Olivia Tree House ne pose aucun problème : on appréciera notamment le fait de décorer l'arbre avec plusieurs fleurs/insectes une fois le feuillage en place.

2.1. La cabane

Originale, fonctionnelle et colorée, la cabane d'Olivia bénéficie d'un design habilement pensé. Outre les deux échelles pour monter au sommet de l'arbre, la cabane est également équipée d'un télescope et d'une cachette secrète (avec deux pierres précieuses). Dans l'ensemble, j'ai le sentiment que le thème Firends dégage une certaine fraîcheur printanière et Olivia's Tree House n'échappe pas à cette règle avec une profusion de couleurs.





 2.2. Les annexes

Le perchoir à oiseau et le panier du chat sont bien assortis avec la cabane, d'autant plus qu'on s'attend volontiers à trouver ce type d'annexe dans un jardin. Le design des animaux de compagnie est convaincant dans le cadre de la collection Friends (où l'esthétique prime sur le réalisme). Cependant ils ne peuvent guère être recyclés à l'intérieur des gammes plus classiques.




3. Jouabilité : 9/10

L'idée d'associer une minifigure à des animaux de compagnie est bonne, d'autant plus qu'elle offre des possibilités ludiques raisonnables. En outre, Olivia's Tree House est parfaitement bien intégrée aux autres sets du thème Friends (orientés vers les activités de plein air). Toutefois la présence de mécanisme autre que la cachette secrète n'a pas été assez exploitée à mon avis.

4. Design : 8/10
Le soin apporté à Olivia's Tree House est particulièrement visible au niveau des détails et des couleurs. Il est cependant regrettable que la face arrière de la cabane, relativement vide hormis un banc, ait été délaissée au profit de la face avant.

5. Prix : 9/10
Pour 20,99€, ce set est relativement abordable et permet donc de faire une promotion efficace du thème Friends. En outre il s'agit d'un investissement raisonnable pour les passionnés de M.O.C. compte tenu du nombre de pièces réutilisables.

Conclusions : 8/10

Si le thème Friends vise à marquer le retour d'une gamme destinée à un marché féminin, je pense que le pari est réussi. Enfin, si d'aventure il devient rentable, c'est certainement grâce à un concept orienté vers la construction (donc la créativité) plutôt que la copie d'une maison de poupée (de type Belville).

vendredi 15 juin 2012

Review 6 - n°4438 Robbers' Hideout

Nom : Robbers' Hideout
Référence : 4438
Thème : City (Forest Police)
Pièces : 317
Minifigures : 4 (+ 1 ours brun)
Age : 5-12
Année : 2012
Prix : 39,99€


Introduction

Une fois n'est pas coutume, je vous propose aujourd'hui la review d'un second set de la série Forest Police : n°4438 Robbers' Hideout (disponible en anglais sur le site Eurobricks : http://www.eurobricks.com, dans le forum spécialisé LEGO Town).

C'est également avec beaucoup de nostalgie que je vous livre mon opinion à propos de ce set, car il m'évoque la gamme LEGO® des années 1990. En effet, qui ne voit pas dans Robbers' Hideout une référence (délibérée?) aux sets n°6552 (une cabane en rondins flanquée de rochers à sa droite), n°6538 (une voiture sportive noire et rouge) et n°6563 (une transaction suspecte en présence d'un animal hostile, un alligator).

 
 

Le packaging

Si la face de la boîte met en scène de manière habile deux bandits poursuivis par deux policiers, avec la participation active d'un ours brun, le revers est constitué d'une dizaine de vignettes dans lesquelles un scénario de course-poursuite relativement basique est narré : l'astuce consiste à orienter l'aventure vers de l'action brute à défaut de promouvoir des mécanismes à déclencher (pièges ou trappe secrète). S'il est donc dommage que le butin des bandits ne puisse être mis à l'abri dans une cachette, la voiture de course peut être garée dans la cabane en bois : il est ainsi possible d'échapper à un éventuel hélicoptère en patrouille au-dessus de la forêt.


La tranche de la boîte montre les 4 minifigures de Robbers' Hideout avec divers accessoires : le butin est doré métallisé mais il ne s'agit que de pièces du type plate 1x2 à défaut de véritable lingots d'or (en comparaison aux lingots de la gamme P.O.T.C.) et le design de la radio commence à s'essouffler (je pense qu'un nouveau moule s'impose pour les sets à venir). Enfin le design des nouvelles casquettes de base-ball, légèrement bombées au niveau de la visière, comme celui des chapeaux de shérifs est de bonne facture.


A l'intérieur de la boîte se trouvent 4 sachets numérotés, 2 manuels, une plate 16x16 et une plaque de stickers (si les coûts de production des stickers sont bien moindres que ceux des briques imprimées, T.L.G. pourrait au moins fournir un doublon pour les plus maladroits d'entre nous).


Évaluation
1. Minifigures : 10/10

Le design des 4 minifigures est particulièrement soigné : colorées, détaillées et expressives, elles ont nécessité un effort qui mérite d'être loué (le dos est également imprimé à ma grande satisfaction). Par ailleurs l'ours brun s'éloigne de son lointain ancêtre polaire conçu à l'occasion de la gamme Artic : sous les effets de l'évolution, il est désormais articulé et peut se dresser sur ses pattes arrières.


2. Construction : 7/10
2.1. Le tout-terrain

Le véhicule de police offre de bien meilleures perspectives en matière de jouabilité que le quad du n°4437 : en effet, il est possible de le diriger avec un guidon qui tourne de gauche à droite.


2.2. La voiture de course

Le bolide des bandits (plutôt inhabituel dans le cadre d'un environnement forestier) est relativement résistant et construit avec quelques pièces uniques qui ne manqueront pas d'attirer l'attention. Le choix d'unir deux couleurs dominantes, Dark New Red (rouge bordeaux) et Black (noir standard), est de bon goût. Enfin, l'aspect décapotable et les roues d'une taille différente seront certainement appréciés du public.


2.3. Le pick-up

Le pick-up de police est aussi robuste que coloré : le choix d'unir les tons indémodables Bright Blue (bleu standard) et White (blanc standard) est certes archétypique des véhicules de police LEGO®, mais force est de constater que le résultat est toujours aussi efficace. Toutefois il convient de noter l'absence de portière et d'arme à bord (à l'exception des menottes). En outre le design me semble trop imposant une fois comparé à un véhicule standard.


2.4. La cabane

La taille de la cabane en bois est raisonnable, mais elle manque de détails à l'intérieur (à peine 1 tasse et 1 chaise) : une cuisine et un lit auraient été souhaités. Le principal point négatif est l'absence d'un mécanisme (piège ou cachette secrète) d'autant plus que la présence de rochers offrent de nombreuses possibilités. J'ai donc l'impression que l'aspect extérieur a été davantage soigné que l'intérieur (plutôt vide) : lampe à pétrole, feuillages, briques saillantes etc.


3. Jouabilité : 9/10

La présence de 3 véhicules et d'un abri retranché pour les bandits est très attractive. En outre, l'ours brun ajoute une inconnue dans la lutte que se livrent les deux groupes antagonistes, pouvant aussi bien faire pencher la balance en faveur des uns que des autres. Toutefois, l'absence d'arme limite quelque peu la jouabilité du set.

4. Design : 7/10

Si dans l'ensemble Robbers' Hideout est un set de bonne facture, on regrettera que les efforts aient été concentrés sur l'aspect extérieur de la cabane au détriment de l'intérieur. En outre, si les véhicules sont très détaillés et riches en couleurs, le pick-up peut sembler trop imposant.

5. Prix : 5/10

Je suis réellement déçu par le prix trop élevé de ce set (39,99€) qui devrait être commercialisé avec une réduction d'au moins 5€. Certes, le nombre de pièces et la qualité sont au rendez-vous, mais cela ne justifie pas l'excès pour autant.

Contenu

J'ai pu constater la présence de plusieurs pièces très intéressantes à l'intérieur de Robbers' Hideout pouvant servir à de nombreuses M.O.C., notamment des pièces moulées pour ressembler à un mur de briques saillantes (brick 1x2), une base moyenne verte (plate 16x16) et des pièces de carrosserie.


Les pièces supplémentaires ne présentent aucun intérêt, à l'exception de la seconde paire de menottes pouvant servir à arrêter l'un des bandits restant.


Conclusions : 7/10

Si Robbers' Hideout n'est pas exempt de défauts, la plupart peuvent être corrigés avec un nombre limité de pièces pouvant être facilement trouvées, notamment à l'intérieur de sets déjà acquis (armes et mobilier). Par conséquent il s'agit d'un set qui fait l'originalité de la gamme Forest Police, bien que son prix ne s'adresse clairement pas à n'importe quel public.

mercredi 13 juin 2012

Review 5 - n°4437 Police Pursuit

Nom : Police Pursuit
Référence : 4437
Thème : City (Forest Police)
Pièces : 129
Minifigures : 2
Age : 5-12 ans
Année : 2012
Prix : 14.99€


Introduction

Si mes précédents messages concernaient des sets dont j'avais fait l'acquisition assez récemment, je vous propose aujourd'hui de déballer avec moi un set neuf à l'occasion d'une nouvelle review. Aussi ai-je pris plusieurs photos sur un fond sobre et uniforme (c'est-à-dire le revers du plateau de jeu Heroica, afin de rester fidèle aux produits de la gamme LEGO®).

Cette nouvelle collection du thème City propose une alternative particulièrement innovante à la série City Police : en effet, Forest Police décline le couple désormais bien connu du voleur et du policier dans un environnement rural essentiellement composé de forêts et de sommets montagneux. Toutefois, T.L.G. ne prend pas le risque d'éclipser tous les sets relativement récents de la série City Police : bien au contraire, à la fin du manuel, un photo-montage (par le biais d'un pont) fait le lien de manière astucieuse entre les deux branches jumelles de la gamme City. Ainsi, police urbaine et rurale ne s'excluent pas mutuellement mais se complètent, notamment lorsque la traque des "bandits" ayant pu s'échapper de la ville se poursuit en pleine nature (il serait dommageable de dissuader les consommateurs de se priver de la gamme classique !).


D'un point de vue personnel, j'ai été attiré par le design de cette nouvelle collection qui me rappelle la série à succès de David Lynch Twin Peaks :  espaces boisés, pick-up américain, chemise et lunettes de shérif n'y sont pas étrangers.

Le packaging 

A première vue, les éléments représentés sur la face de la boîte sont en accord avec l'esprit de la gamme Forest Police : en effet, y figurent notamment des conifères, un chemin de terre, quelques pics rocheux et surtout la ville bien en évidence à l'arrière plan.

Le revers de la boîte propose une histoire brève, narrée à la manière d'une bande dessinée. Très simple (mais aussi relativement limitée), l'affaire est résolue à l'intérieur de 5 vignettes : a. le set ; b. le délit ; c. le constat ; d. la course poursuite ; e. l'arrestation. Il convient de noter que le policier à l'origine du constat appartient à la série City Police (et ce n'est certainement pas un hasard).

Sur la tranche sont représentées les deux minifigures du set, dont le policier à l'échelle 1:1.


La boîte contient à l'intérieur un manuel et deux sachets numérotés, l'un pour le quad, l'autre pour le pick-up : cette division devrait permettre aux plus jeunes de faire leur premiers pas sans trop de difficulté.


Évaluation
1. Minifigures 9/10

Les efforts réalisés sur la qualité des minifigures méritent d'être loués : je suis parfois déçu par le design d'un set, plus rarement par des personnages.

Dans ce cas, le shérif est particulièrement réaliste (chemise bombée, insignes au col, ceinturon, badge et radio) notamment par la continuité du cordon de la radio à l'avant et à l'arrière. En outre le léger reflet des lunettes et le sourire en coin du shérif rendent cette minifigure singulière lorsqu'elle est comparée aux autres de la série Forest Police. Cependant plus de fantaisie aurait été souhaitée au niveau du casque blanc, trop sobre à mon goût (il est possible d'imaginer une étoile de shérif par exemple).

Le desgin du bandit (baptisé Gordon Price, en référence au pied de biche de Gordon Freeman - Half Life - et à la barbe du capitaine Price - C.O.D.) est efficace : signes d'une longue cavale, les traits du visage sont crispés et la chemise usée (les déchirures, notamment au niveau des bras nus, apportent une bonne innovation par rapport à la série City Police). Le bonnet en laine est un plus, en l'absence d'un couvre-chef plus approprié pour un bandit.


2. Construction 9/10

Le quad de la police est relativement simple à monter (à peine 31 briques). Les pièces moulées de la carrosserie sont de bonne facture et améliorent le rendu visuel à faible coût. Enfin, Police Pursuit ne comprend aucun sticker à ma grande satisfaction : le logo de la police est imprimé sur la brique, ce qui évite donc une erreur de manipulation par des mains maladroites.


La construction du pick-up ne pose aucun problème et les pièces sont réparties de manière équilibrée sur l'ensemble du véhicule. Outre son aspect imposant, j'ai été impressionné par la résistance du modèle (un point positif compte tenu de l'âge moyen du public ciblé).


Enfin, les plus créatifs pourront même personnaliser l'espace libre (et facilement accessible) sous le capot pour y construire un moteur réaliste à partir de pièces supplémentaires.


3. Jouabilité : 8/10

Les possibilités ludiques sont raisonnables car, selon moi, une course poursuite peut toujours être rejouée. Cependant l'absence d'équipement (arme et menottes) permettant au policier d’appréhender le bandit (armé d'un pied de biche) limite considérablement la jouabilité du set.


4. Design : 9/10

Je suis très satisfait dans l'ensemble par le soin apporté au design du set. En effet, l'association de couleurs est de bon goût (New Dark Red - bordeaux ; Medium Stone Grey - gris clair ; White - blanc). Toutefois le fond du coffre n'est pas très accessible, il est donc assez difficile de saisir le butin caché à l'intérieur.

5. Prix : 10/10

Le prix du set est inférieur à 15€ (14,99€) ce qui est réellement abordable (et donc compétitif). Police Pursuit peut donc s'adresser à un large public (A.F.O.L. et moins jeunes).

Conclusions
Total : 9/10

Lorsque la qualité est à bon prix, pourquoi s'en priver? Avec Police Pursuit et pour moins de 15€, il est possible d'acquérir un pick-up original (l'intérêt porté au quad est secondaire) ainsi que deux minifigures très détaillées.